Reconversion économique du bassin de Charleroi

Catch1

Un grand merci à Michel Lefebvre d’avoir accepté d’écrire un compte rendu de la conférence CATCH, à partir des 43 pages de notes qu’il a prises durant cette conférence
 
Quelques «anciens" ont assisté ce 9 Mai à la présentation du second rapport de mise en œuvre du plan CATCH (CATalysts for Charleroi) à l'U-Mons-Charleroi. (Organisé par le FoFi, Forum Financier)
Le groupe CATCH a été mis en place à l'initiative de Paul Magnette, avec Jean-Pierre Hansen après la CATastrophe de la fermeture de Cat Gosselies.
Pour ceux qui ne connaissent pas ou veulent en savoir plus, voir http://www.catch-charleroi.be/
Présenté par Thomas DERMINE, responsable de la "Delivery Unit" de ce plan, il faisait le point pour la seconde fois, sur l'avancement des projets.
Pour rappel, il y a quatre secteurs prioritaires retenus à savoir :

  • Advanced Manufacturing, (autour de Alstom, Thalès, G.E., mais aussi l'éventuel nouvel occupant de notre usine),
  • Airport & Logistics (BSCA, Sabca, Sonaca, Sabena Technics...),
  • Health & Bio (avec surtout le BioPark qui ne cesse de se développer avec de prometteurs nouveaux arrivants et Spin Off d'universités)
  • Creative & Digital (avec et autour de BeCode, Digital Attraxion, DreamWall, KeyWall, Quai 10, etc..)
Il a insisté sur le fait de vouloir avancer vite, dans du concret, avec toutes les forces vives de la région (et il y en a !), mais aussi avec pour chaque objectif, une évaluation du degré de faisabilité, de la confiance dans le projet, et de son niveau de risque.
A ce sujet, et cela nous intéresse particulièrement, il a répondu prudemment que la venue des chinois et leur voiture électrique "Thunder Power" que la presse, à mon avis, a beaucoup trop vite qualifié de "leader chinois du véhicule électrique" (il n'en est rien !), présentait un haut niveau de risque,
mais que Primo, la région wallonne a pris "toutes les précautions juridiques" pour que l'argent des subsides ne soit débloqué que pour du concret,
et que Secundo, il est très difficile de retrouver un repreneur valable (beaucoup de farfelus !) pour des bâtiments tels que notre usine, insistant sur le fait que Opel Anvers en plein milieu du port reste vide après 10 ans, et que Ford Genk, bien situé en bord de canal Albert, et malgré les efforts du plan SALK reste vide à 80% depuis 2014.

En résumé, un conférencier brillant, crédible, talentueux et qui plus est Carolo, qui avec son équipe (dont fait partie Abd-Samad Habbachi, un ancien de la logistique) fait tout pour un réel renouveau de la région.

(Dès le départ, ils sont allé voir et s'inspirer des villes et régions dans la Rhur, en Angleterre (Manchester, Glasgow,..) qui après avoir subi un traumatisme semblable ont montré la voie de reconversions réussies.)